Renew Europe
Les autorités cubaines doivent respecter leurs obligations prévues par l'accord de dialogue politique et de coopération avec l'UE
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
10.06.2021

Les autorités cubaines doivent respecter leurs obligations prévues par l'accord de dialogue politique et de coopération avec l'UE

Le groupe Renew Europe du Parlement européen condamne la répression croissante des autorités cubaines contre toute forme d'expression démocratique, l'absence d'espaces pour une participation politique pluraliste, le manque d'indépendance judiciaire et de protection de la liberté d'expression et demande à l'UE de la condamner publiquement également.

Dans une résolution traitant des droits de l'homme et de la situation politique à Cuba, adoptée aujourd'hui en plénière, les députés tirent la sonnette d'alarme sur la détérioration de la situation dans le pays malgré l'accord de dialogue politique et de coopération adopté. 

Javier Nart (indépendant, Espagne), député européen de Renew Europe, vice-président de la délégation pour les relations avec les pays d'Amérique centrale, à l'origine de la résolution, a insisté sur le strict respect et les obligations que Cuba doit remplir selon l’accord de dialogue politique et de coopération :

"Cuba viole clairement ses obligations. Cette résolution révèle les faits concrets des très graves transgressions que Cuba commet. Et chaque violation a des conséquences, qui sont spécifiées dans l'Accord à l'article 85 (3) (a). La déclaration de la Commission des relations internationales de l'Assemblée nationale du pouvoir populaire est injurieuse et fausse. Ce Parlement n'obéit à aucun autre agenda que le sien, à savoir la défense de la démocratie, des droits de l'homme et le strict respect de l'accord."

Dita Charanzová (ANO, République tchèque), députée européenne de Renew Europe, vice-présidente du Parlement européen chargée des relations avec l'Amérique latine, a ajouté :

"Cela fait quatre ans que l'accord UE-Cuba a été signé, et il y a plus de prisonniers politiques à Cuba et aucun dialogue inclusif. Le peuple cubain souffre depuis si longtemps, et cet accord était censé améliorer ses conditions de vie. Mais Cuba continue de violer les obligations en matière de droits de l'homme auxquelles il a souscrit, et l'UE doit intervenir pour les faire respecter.

Nous réitérons notre appel à l'UE pour qu'elle convoque une réunion d'urgence, comme prévu dans l'accord de dialogue politique et de coopération, et si cela ne donne pas de résultats, qu'elle suspende l'accord."

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Plenary Session,
  • Press Release,
  • Week News