Renew Europe
Renew Europe condamne la révocation de l'Ombudsman Adam Bodnar par la Cour Constitutionnelle polonaise
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
15.04.2021

Renew Europe condamne la révocation de l'Ombudsman Adam Bodnar par la Cour Constitutionnelle polonaise

Renew Europe regrette fortement que la Cour constitutionnelle polonaise, contrôlée par le gouvernement PiS au pouvoir, ait décidé aujourd'hui de démettre Adam Bodnar de son poste de Médiateur polonais pour les droits des citoyens. C'est un triste jour pour les citoyens de Pologne, qui signifie en pratique qu'il n'y aura plus d'institution protégeant les droits de l'homme dans le pays.

"Le licenciement du médiateur Adam Bodnar est inacceptable", déclare Dacian Cioloş, président de Renew Europe. Il poursuit : "Les efforts incessants des autorités polonaises pour démanteler pierre par pierre l'état de droit sont plus évidents que jamais. Les citoyens polonais épris de liberté doivent savoir qu'ils peuvent compter sur notre détermination à barrer la route à tous ceux qui, par leurs actions ou leurs paroles, sapent les principes fondateurs de notre Union européenne."

Ce même jour, l'avocat général de la Cour de justice européenne a confirmé ce que Renew Europe soulignait depuis le début - il y a d'énormes problèmes et préoccupations concernant l'état de droit en Pologne. Renew Europe exige que la Commission européenne prenne des mesures immédiates afin d’empêcher le gouvernement de saccager l'État de droit et l'indépendance du pouvoir judiciaire en Pologne.

 Michal Šimečka, vice-président de Renew Europe et coordinateur de Renew Europe sur la Pologne, conclut :

"La Commission européenne devrait immédiatement lancer une procédure d'infraction et demander à la Cour de justice européenne d'ordonner à la Pologne de rétablir l'indépendance du Tribunal constitutionnel - une préoccupation que la Commission a déjà identifiée dans ses soumissions au titre de l'article 7 du TUE. Le non-respect permanent par la Pologne des décisions antérieures de la Cour de justice concernant l'indépendance de la justice devrait également faire l'objet de sanctions financières."

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Caroline Rhawi

Mob : +46 (0)73 912 70 77
Mots-clés :
  • LIBE:: Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Leader Press releases and news