Renew Europe
Le Belarus doit retarder le lancement de la centrale nucléaire d'Ostrovets
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
11.02.2021

Le Belarus doit retarder le lancement de la centrale nucléaire d'Ostrovets

Afin de garantir la sécurité des citoyens européens, le groupe Renew Europe au Parlement européen appelle aujourd’hui l'Union européenne et ses institutions à accroître leur pression sur le Belarus pour que sa centrale nucléaire d’Ostrovets respecte pleinement les normes internationales les plus strictes en matière d'environnement et de sûreté nucléaire, y compris les recommandations de l'AIEA. Il est de la plus haute importance pour notre groupe politique que toutes les questions de sécurité soient résolues avant le lancement commercial de la centrale d'Ostrovets prévu dans un mois.

Ivars Ijabs, membre de la commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie, a représenté Renew Europe lors de la rédaction de la résolution. Il déclare :

La Biélorussie doit s'assurer du plein respect de toutes les normes de sécurité internationales et de la pleine coopération avec les organisations internationales avant de commencer à exploiter la centrale nucléaire, un point c’est tout. Ce projet géopolitique du Belarus et de la Russie ne doit pas constituer une menace pour la sécurité de l'Union européenne et de ses États membres.

Petras Auštrevičius, membre de la commission des affaires étrangères et rapporteur permanent du Parlement européen sur la Biélorussie, ajoute :

"Les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima ne doivent plus jamais se reproduire. L'humanité a déjà payé un lourd tribut pour ces catastrophes. La sûreté nucléaire ne consiste pas à réglementer les menaces, les risques et le niveau d'incertitude, mais à respecter pleinement toutes les exigences techniques et juridiques les plus élevées.

C'est pourquoi, en tant qu'Européens, nous devons être très préoccupés par la centrale nucléaire peu sûre en cours de construction dans le district d'Ostrovets, dans la région de Grodno, au Belarus, dans un emplacement non autorisé, dangereux en raison d'éventuels tremblements de terre.

Afin de protéger notre Europe commune d’une autre catastrophe nucléaire, la solidarité européenne est cruciale. L'Europe représente notre avenir, alors garantissons sa sécurité".

 

Note aux rédactions :

La centrale nucléaire d'Ostrovets, construite par le groupe russe Rosatom en Biélorussie, a commencé à produire de l'électricité en novembre de l'année dernière malgré les nombreux et fréquents incidents de sécurité survenus pendant sa construction, lors de laquelle par exemple quatre transformateurs de tension sont tombés en panne et le système de refroidissement s'est avéré défectueux. Par ailleurs, les recommandations de l'examen de 2018 par les pairs de l'UE et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'ont pas encore été mises en œuvre.

Le fait que la centrale soit située à seulement 50 kilomètres de Vilnius, la capitale lituanienne, et à proximité d'autres États membres, tels que la Pologne, l'Estonie et la Lettonie, en fait une source inquiétante de menaces possibles pour la sécurité, la protection, la santé et l'environnement de l'UE et de ses États membres.  

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Linda Aziz-Rohlje

Mob : +32 486 94 76 82

 

Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • ITRE :: Industrie, recherche et énergie,
  • Press Release,
  • Russie,
  • Week News