Renew Europe
Clarification publique demandée sur la nomination portugaise au Parquet européen
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
11.01.2021

Clarification publique demandée sur la nomination portugaise au Parquet européen

Renew Europe exprime ses plus vives inquiétudes concernant le processus de nomination du procureur portugais au sein du parquet européen, José Guerra. Ces derniers jours, nous avons été témoins de rapports médiatiques affligeants soulignant que la décision du Conseil pourrait avoir été motivée politiquement et basée sur de fausses informations fournies par le gouvernement portugais. Si ces rapports sont corrects, le Conseil a mis en danger le fonctionnement et la crédibilité du Parquet européen.

Dans une lettre officielle adressée au président du Conseil européen et au Premier ministre du Portugal - le pays qui occupe la présidence du conseil - Renew Europe demande une clarification publique immédiate quant à cette nomination. Il doit être précisé s'il y a eu ingérence politique, alors toutes les informations fournies sur le candidat doivent être confirmées d'urgence. Si la légitimité de la nomination ne peut être vérifiée, Renew Europe demandera un débat sur cette question lors de la prochaine session plénière et n'exclut pas de demander une enquête indépendante.

Dacian Cioloş, président de Renew Europe, déclare :

"Si les rapports sont corrects, alors le Conseil a choisi de nommer un candidat allant à l'encontre de la recommandation du jury de sélection indépendant, éventuellement sur la base de fausses informations et pour des raisons politiques. Ce faisant, le Conseil a potentiellement mis en danger le fonctionnement du Parquet européen et a affaibli le procureur européen. Cela crée un précédent dangereux et inacceptable pour Renew Europe et c'est pourquoi nous avons demandé une clarification immédiate avant de prendre les prochaines mesures".

Sophie in' t Veld, coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission des libertés civiles, de la Justice et des Affaires intérieures, conclut :

"L'Europe a besoin d'un organe de poursuite fort et indépendant qui puisse s'attaquer aux crimes internationaux graves. C'est pourquoi un jury indépendant a recommandé des candidats appropriés pour le parquet européen. Le fait de ne pas suivre les recommandations compromet et nuit gravement au fonctionnement de ce bureau. C'est pourtant exactement ce que fait le Conseil, en choisissant des candidats favoris des gouvernements belge, portugais et bulgare. Le Conseil doit s'engager à garantir l'indépendance du Parquet européen et s'abstenir de s'écarter, pour des raisons politiques, de la recommandation du comité de sélection indépendant".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Caroline Rhawi

Mob : +46 (0)73 912 70 77
Mots-clés :
  • LIBE:: Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures,
  • Press Release,
  • Leader Press releases and news