Renew Europe
Renew Europe réclame une transparence totale sur les approbations de vaccins et demande un débat d'urgence en plénière sur la stratégie de vaccination de l'UE.
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
06.01.2021

Renew Europe réclame une transparence totale sur les approbations de vaccins et demande un débat d'urgence en plénière sur la stratégie de vaccination de l'UE.

L'approbation par l'Agence européenne des médicaments (EMA) d'un deuxième vaccin Covid, le Moderna, constitue une nouvelle étape dans la lutte contre la pandémie. Renew Europe a fermement défendu le renforcement du rôle de l'EMA dans ce domaine, qui est essentiel pour combiner la confiance dans la science, la rapidité d'application et la solidarité dans tous les États membres de l'UE.

La stratégie de l'UE consistant à négocier les achats en bloc, à avoir un portefeuille équilibré et à ne pas rogner sur le processus d'approbation scientifique est sans aucun doute la bonne, mais Renew Europe demande à l'EMA et à la Commission européenne une plus grande transparence sur la voie à suivre. Renew Europe demande à l'EMA et à la Commission européenne de fournir une explication claire sur les processus d'approbation actuels, les achats et le calendrier des prochaines étapes ; nous demanderons que ce point soit ajouté à l'ordre du jour de la plénière de janvier.

Dacion Cioloş, président de Renew Europe, a déclaré :

"L'approbation d'un second vaccin constitue une bonne nouvelle et je compte sur l'Agence européenne des médicaments pour expliquer clairement ses décisions et son calendrier concernant les prochains vaccins. Je demanderai un débat au Parlement européen sur le processus de vaccination. Il est très important que les citoyens aient des informations claires, non seulement sur l'efficacité et la distribution du vaccin, mais aussi sur le processus d'approbation, sur le moment où ils peuvent raisonnablement s'attendre à l'obtenir et dans quelles conditions. La transparence et une communication solide et factuelle sont le meilleur remède, non seulement contre les théories de conspiration, mais aussi afin d’instaurer la confiance dans les institutions européennes".

"L'UE doit être plus efficace dans sa lutte contre la désinformation et la méfiance. Cela nécessite une coopération étroite entre la Commission, l'EMA et les gouvernements nationaux. La quantité actuelle d'histoires contradictoires et de fausses informations sur les vaccins est choquante et nécessite une meilleure réponse".

Pascal Canfin (Liste Renaissance, FR), président de la commission ENVI, explique :

"La solidarité au sein de l'UE est essentielle afin de surmonter la pandémie. Le processus commun était le meilleur choix pour faire face à cette crise, et j'espère que nous obtiendrons bientôt de nouvelles approbations de l'EMA. Néanmoins, afin de lutter contre la méfiance et d'éviter tout doute de la part des citoyens européens, j'ai demandé à la Commission d'améliorer la transparence des décisions prises. Nous l'avons déjà demandé à plusieurs reprises. C'est la meilleure façon de fermer les portes aux fausses informations et de garantir que la campagne de vaccination soit un succès".

Véronique Trillet-Lenoir (Liste Renaissance, FR), conclut :

"Des négociations communes avec les industries pharmaceutiques à la livraison de vaccins à tous les États membres au même prix et le même jour, l'UE a montré sa capacité à choisir l'unité et la solidarité plutôt que n'importe quel égoïsme national ou régional afin de lutter contre cette pandémie. Cette crise sanitaire et le processus de vaccination en cours ne doivent pas être utilisés à des fins politiques ou électorales. Notre principal objectif doit rester de protéger chaque Européen contre ce virus. Pour ce faire, il est important de suivre les recommandations de l'Union européenne sur les groupes prioritaires de la vaccination contre la COVID-19".  

"La diversification du portefeuille de vaccins est le meilleur moyen de garantir la disponibilité, l'accessibilité et le caractère abordable d'un vaccin. Cette approche équilibrée nous permettra de prévenir les tensions ou les pénuries de vaccins au cours de cette année cruciale. Cette stratégie de vaccination représente un succès européen ! C'est la première étape vers une véritable Union européenne de la santé. Cette ‘première’ devrait ouvrir la voie à un marché européen des médicaments plus fort. Nous avons besoin d'une coopération plus régulière entre les États membres et les entreprises pharmaceutiques pour garantir un prix équitable et transparent des vaccins et des médicaments".

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Vincent Stuer

Mob : +32 473 29 04 43
Mots-clés :
  • Environnement,
  • Health and Environment,
  • Press Release,
  • Public Health,
  • Santé ,
  • Leader Press releases and news