Renew Europe
La nouvelle stratégie européenne de sécurité est opportune, mais ne va pas assez loin en matière de criminalité
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
15.12.2020

La nouvelle stratégie européenne de sécurité est opportune, mais ne va pas assez loin en matière de criminalité

Demain, les députés européens réunis en séance plénière débattront de la nouvelle stratégie de l'Union européenne en matière de sécurité et d'une résolution y répondant. La résolution, qui reflète largement la position de Renew Europe, salue la stratégie de la Commission mais souligne également certains éléments manquants et des domaines clés à renforcer dans le domaine de la criminalité. Plus précisément, nous demandons que l'accent soit mis davantage sur la lutte contre le terrorisme, le rôle crucial d'Europol, le renforcement nécessaire du parquet européen (BPGE) et la lutte contre la désinformation, la cybercriminalité et les menaces hybrides. Nous affirmons également la nécessité d'une mise en œuvre correcte de toutes les législations et mesures de l'UE en matière de sécurité et d'une évaluation complète.

En renforçant ces éléments dans la nouvelle stratégie, nous obtenons une stratégie de l'Union européenne pour la sécurité qui jette les bases d'un écosystème de sécurité couvrant l'ensemble de la société européenne.

Dragoș Tudorache, député européen, membre de la commission des libertés civiles et coordinateur sur le dossier de la stratégie européenne de sécurité commente :

"La résolution du Parlement ajoute des éléments importants à la stratégie de l'Union européenne en matière de sécurité. Nous réclamons un rôle accru pour Europol et un mandat élargi pour le parquet européen, et nous soulignons que les menaces émergentes rendues possibles par les nouvelles technologies doivent être non seulement reconnues, mais aussi contrées de manière appropriée par le biais d'investissements, de recherche et de formation. Notre infrastructure numérique, et en particulier la 5G, doit être sécurisée et exempte de toute altération par des étrangers : nous avons besoin d'une 5G européenne et d'une élimination progressive des composants critiques fabriqués par des pays qui ne partagent pas nos valeurs. L'éducation et l'égalité des sexes représentent également des éléments clés de notre sécurité : ce sont des facteurs importants qui réduisent la radicalisation et renforcent notre sécurité à long terme".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Caroline Rhawi

Mob : +46 (0)73 912 70 77
Mots-clés :
  • LIBE:: Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures,
  • Press Release,
  • Week News