Renew Europe
Sommet du G20 : L'UE ne peut pas fermer les yeux sur les violations des droits de l'homme en Arabie saoudite
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
20.11.2020

Sommet du G20 : L'UE ne peut pas fermer les yeux sur les violations des droits de l'homme en Arabie saoudite

À la veille du sommet des dirigeants mondiaux du G20, qui sera virtuellement accueilli par l'Arabie Saoudite à la fin de cette semaine, le groupe Renew Europe au Parlement européen appelle les autorités saoudiennes à libérer sans condition les militants des droits de la femme et les autres défenseurs des droits de l'homme détenus et demande instamment aux dirigeants européens de dénoncer leur situation pendant le sommet.

Depuis plus de deux ans, les militants des droits des femmes qui avaient fait campagne contre l'interdiction de conduire sont détenus et certains d'entre eux sont même torturés dans les prisons saoudiennes. 

Hilde Vautmans (Open Vld, Belgique), députée européenne, coordinatrice du groupe Renew Europe au sein de la commission des affaires étrangères, a déclaré :

"Dans la perspective du sommet des dirigeants du G20 organisé par l'Arabie saoudite, j'appelle nos dirigeants européens participant au sommet à peser de tout leur poids et à utiliser le sommet comme un moyen de donner aux défenseurs des droits des femmes saoudiennes une voix à la table du pouvoir en dénonçant la situation des droits des femmes en Arabie saoudite. L'UE ne peut pas fermer les yeux sur le meurtre du journaliste dissident saoudien Jamal Khashoggi et sur les nombreuses femmes militantes qui sont toujours emprisonnées simplement pour avoir défendu les droits des femmes".

"Nous ne pouvons pas revenir au statu quo, légitimant ainsi l'impunité pour ces violations des droits de l'homme et ces détentions arbitraires. Ne donnons pas aux dirigeants saoudiens la crédibilité internationale qu'ils utilisent comme arme contre leur propre population. Donnons plutôt le signal fort que les réformes des Saoudiens ne signifient rien si ceux qui les ont réclamées sont toujours derrière les barreaux et exigent la libération inconditionnelle de Loujain Al-Hathloul et des autres femmes courageuses du mouvement ‘Women To Drive’".

Urmas Paet (Parti réformateur estonien), député européen vice-président de la commission des affaires étrangères et rapporteur du groupe Renew Europe sur l'Arabie saoudite, a ajouté :

"Le fait que l'Arabie saoudite accueille différents événements internationaux, tels que le sommet du G20, ne peut et ne doit pas détourner l'attention de la communauté internationale du fait que certaines des femmes qui ont fait campagne pour des changements positifs dans la société, sont toujours derrière les barreaux".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release,
  • Week News