Renew Europe
Les négociateurs de Renew Europe placent les priorités de l'UE au cœur du plan de relance.
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
09.11.2020

Les négociateurs de Renew Europe placent les priorités de l'UE au cœur du plan de relance.

Les membres des commissions des affaires budgétaires et économiques ont adopté aujourd'hui leur position sur la facilité de relance et de résilience, le programme par lequel la plupart des fonds de relance de l'UE seront acheminés.

Les députés de Renew Europe ont entamé les discussions avec les autres groupes parlementaires ayant trois objectifs en tête. Premièrement, les fonds de relance de l'UE collectés sur le marché doivent être consacrés aux priorités de l'UE. Deuxièmement, l'argent de l'UE destiné à la relance doit être assorti de conditions. Troisièmement, l'argent de l'UE pour la relance doit parvenir aux entreprises et aux citoyens dès que possible.

L'argent de l'UE pour les priorités de l'UE.

"Nous avions le devoir envers nos citoyens de réussir, de trouver une majorité au sein de l'Assemblée et de faire avancer ce plan de relance historique. La deuxième vague de la pandémie est là, nos citoyens ont besoin d'une reprise en bonne et due forme. Six piliers de priorités européennes sont mis en avant par le Parlement européen dans un programme ambitieux et tourné vers l'avenir pour des réformes et des investissements en accord avec les stratégies européennes existantes" a déclaré Dragoș Pîslaru, co-rapporteur de Renew Europe sur le mécanisme de relance et de résilience. "Nous tiendrons notre promesse d'aider la prochaine génération à éviter d'être une "génération de blocage".  La FRR consacrera 7 % de son montant total aux réformes et aux investissements en faveur des jeunes, des enfants, de l'apprentissage tout au long de la vie et des compétences", a-t-il ajouté.

L'argent de l'UE est assorti de conditions.

"L'argent de la relance ne doit pas être dilapidé", a déclaré Luís Garicano, négociateur de la commission du budget pour Renew Europe. "Les pays de l'UE ont une occasion en or de transformer leurs économies, de procéder à des réformes et de faire un saut de productivité. Nous devons faire les choses correctement. Pour y parvenir, nous avons renforcé les mécanismes de suivi et de contrôle de l'instrument et donné à l'UE suffisamment de poids pour que les pays ne réduisent pas ce processus en un exercice stupide consistant à cocher des cases".

Une conditionnalité stricte a également été appliquée sur les aspects ‘verts’ de la question. Si un plan présenté par un Etat membre pour accéder à l'argent de la relance ne prévoit pas qu'au moins 40% de ses projets soient consacrés à des dépenses écologiques, il sera rejeté. Nous demandons à la Commission de présenter des orientations actualisées pour garantir que les objectifs climatiques ne sont pas seulement fixés mais atteints.

La relance de l'UE doit être rapide.

Avec le vote d'aujourd'hui, les négociateurs du Parlement disposent désormais d'un mandat fort pour entamer des négociations avec le Conseil. A l’issue du vote en commission parlementaire, le mandat sera annoncé en plénière et les négociations avec la présidence allemande débuteront. "La deuxième vague est là. Nous n'avons pas de temps à perdre", a conclu Dragoş Pîslaru.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Sebastian Rodriguez Perez

Mob : +32 496 89 72 99
Mots-clés :
  • BUDG :: Budgets ,
  • ECON :: Affaires Economiques et Monétaires,
  • Press Release,
  • Week News