Renew Europe
  La réforme de la PAC fait correspondre les objectifs climatiques aux ambitions économiques et sociales
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
20.10.2020

 La réforme de la PAC fait correspondre les objectifs climatiques aux ambitions économiques et sociales

Renew Europe a été à l'avant-garde des efforts visant à négocier un compromis entre les groupes parlementaires sur la modernisation et l’accroissement de l’ambition environnementale en matière de politique agricole commune (PAC). Cette semaine, trois rapports importants sont soumis au vote, portant sur les plans de gestion stratégique, la réglementation du marché commun, et le financement, la gestion et le contrôle de la PAC. Ces rapports sont essentiels pour garantir que les normes agricoles élevées et le potentiel économique de l'UE soient conformes aux besoins environnementaux, sociaux et en matière de biodiversité.

Les grands principes énoncés dans le document de vision de Renew Europe pour un accord agricole vert et prospère sont reflétés dans le paquet conclu avec le PPE et le S&D.

Pour en souligner les éléments clés :

Premièrement, des mesures sont adoptées afin d’accélérer la transformation environnementale de l'agriculture européenne :

- Transformer: les éco-régimes permettront d'investir environ 100 milliards d'euros d'ici 2027 pour renforcer la durabilité des exploitations agricoles de l'UE, en permettant aux agriculteurs de transformer leurs entreprises en systèmes alimentaires à faible émission de carbone, à faible niveau d'intrants et à forte biodiversité ;

- Investir : Notre proposition d'investissements intelligents permettra aux agriculteurs d'innover et d'investir dans des technologies résistantes au climat en mobilisant 30 % du budget pour les investissements;

- Soutenir : L'Europe doit soutenir ses agriculteurs pour les aider à accéder aux meilleures connaissances et innovations. Nous proposons d'intensifier le transfert de connaissances et les services de conseil pour les aider à faire face aux défis économiques et environnementaux.

Deuxièmement, des programmes de soutien actualisés permettront de tirer le meilleur parti du potentiel économique et social de notre secteur agricole :

- Le renouvellement des générations : La réforme de la PAC cible les questions qui permettent aux jeunes générations d'investir dans les infrastructures agricoles et qui encouragent la création d'entreprises et augmentent la coopération

- La stimulation de l'économie rurale : Consacrer 30 % des programmes de développement rural à des investissements dans la connaissance et l'innovation, ainsi que dans les outils de gestion des risques ;

- La réglementation intelligente : En laissant aux gouvernements nationaux ou régionaux la souplesse nécessaire pour concevoir ces outils dans un cadre communautaire clair et commun, ce qui évitera de fausser la concurrence, tout en permettant à la PAC d'obtenir de meilleurs résultats avec moins de charges administratives pour les agriculteurs.

Dans l'ensemble, l'accord sur la PAC a été une entreprise de grande envergure, et Renew Europe se félicite de la position ambitieuse et forte que cela devrait donner au Parlement avant les négociations avec la Commission et le Conseil :.

Ulrike Müller (Freie Wähler, DE), députée européenne, rapporteure sur le règlement relatif au financement, à la gestion et au contrôle de la PAC et coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission de l’Agriculture, explique : "Pour la nouvelle PAC, Renew Europe exprime un engagement clair en faveur du nouveau modèle de mise en œuvre et du Green Deal. À cet égard, notre groupe soutient le passage d'une approche prescriptive et unique à une approche plus ciblée, plus réactive et plus axée sur les résultats, qui répond aux buts et objectifs économiques et sociaux de la PAC, fournit des biens publics, tout en répondant à l'ambition environnementale et climatique plus grande de l'Europe. C'est l'une des pierres angulaires de la réforme de la PAC et cela se reflète également dans le règlement horizontal".

Martin Hlaváček (ANO2011, CZ), député européen ajoute : "Le concept de la PAC tel que nous le concevons repose sur trois piliers principaux : Des éco-régimes renforcés dans le premier pilier pour répondre à l'ambition climatique de la PAC, des investissements verts intelligents dans le deuxième pilier pour libérer un véritable potentiel d'investissement vert, et des investissements en capital humain dans les connaissances et les compétences nécessaires afin d’accélérer la transformation vers de véritables économies rurales vertes et viables. Nous sommes heureux de constater que d'autres groupes politiques sont à la hauteur de notre ambition et ont apprécié la cohérence de nos propositions. C'est pourquoi nous retrouvons la grande majorité de nos idées phares dans le compromis final qui a été atteint".

Jan Huitema (VVD, NL), rapporteur fictif commente : "Nous avons besoin d'une PAC qui incite les agriculteurs au lieu de les démotiver avec des règles bureaucratiques qui n'ont aucun impact économique ou environnemental. Renew Europe veut stimuler les agriculteurs dans leur transition vers une économie moderne et verte et les récompenser pour leurs réalisations dans les domaines de l'environnement, du climat et du bien-être animal. En plaçant au centre de cette réforme des régimes et programmes écologiques ciblés ainsi que des investissements, nous pouvons faire un pas vers un secteur agricole européen plus durable et plus compétitif".

Jérémy Decerle (Liste Renaissance, FR), rapporteur fictif conclut : "Bien sûr, on pourrait choisir, comme certains, la solution de facilité en critiquant le compromis trouvé. Je défie quiconque aujourd’hui de faire mieux en prenant en compte les disparités de modèles agricoles de 27 pays et celles de partis politiques encore plus nombreux. Je crois que nous pouvons aujourd’hui saluer les propositions ambitieuses mises au point par notre assemblée, et reconnaitre qu’elles seront une base solide de négociations avec le Conseil et la Commission. Et Renew Europe a joué pleinement son rôle dans ce travail en portant des idées fortes, novatrices et tournées vers l’avenir. C’est grâce à notre groupe que le Parlement aura demain la position la plus avancée sur les eco-régimes. C’est aussi grâce à notre groupe que des idées innovantes et essentielles au renouvellement des générations en agriculture ont été enfin mises sur la table, notamment l’augmentation des financements accordés aux jeunes agriculteurs mais aussi l’idée de verser une partie des aides par agriculteur actif, plutôt que par hectare, pour qu’on valorise davantage et en priorité, les femmes et les hommes en agriculture !"

 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Vincent Stuer

Mob : +32 473 29 04 43
Mots-clés :
  • AGRI :: Agriculture ,
  • Press Release,
  • Réforme PAC ,
  • Week News