Renew Europe
Renew Europe demande que la corruption et le blanchiment d'argent soient combattus en Bulgarie
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
08.10.2020

Renew Europe demande que la corruption et le blanchiment d'argent soient combattus en Bulgarie

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui une résolution sur l'État de droit et les droits fondamentaux en Bulgarie. Renew Europe soutient la résolution, qui demande le maintien de l'indépendance du système judiciaire, des mesures contre la corruption et le blanchiment d'argent, ainsi que la protection de la liberté des médias, du droit à des manifestations pacifiques et d'autres droits fondamentaux des citoyens bulgares.

Renew Europe condamne fermement le recours à la force, notamment sous la forme d'une répression violente des manifestants et des journalistes, ainsi que les discours de haine et la discrimination à l'encontre des personnes appartenant à des groupes minoritaires. Les événements en Bulgarie montrent une fois de plus la nécessité d'un mécanisme global à l'échelle de l'UE afin de protéger l'État de droit, la démocratie et les droits fondamentaux.

Ramona Strugariu, députée européenne, membre de la commission des libertés civiles et rapporteure fictive sur le rapport, a déclaré :

"Particulièrement en cette période où le Parlement européen a pris fermement position en faveur d'un mécanisme fort de conditionnalité de l'État de droit dans le prochain CFP et où plusieurs chefs de groupe ont clairement indiqué que nos valeurs européennes communes ne sont pas à vendre, nous ne pouvons pas rester silencieux sur ce qui se passe en Bulgarie.

Le texte adopté aujourd'hui est un message fort de solidarité avec les aspirations du peuple bulgare et ses demandes légitimes. Nous déplorons la détérioration significative du respect des principes de l'État de droit, de la démocratie et des droits fondamentaux, y compris l'indépendance du pouvoir judiciaire, la séparation des pouvoirs, la lutte contre la corruption et la liberté des médias.

Ce n'est qu’avec un discours explicite et en n'hésitant pas à dénoncer les cas de corruption de haut niveau que nous pourrons permettre à la démocratie bulgare de guérir et éviter que le pays ne devienne un État prisonnier. Nous le devons aux citoyens bulgares qui comptent davantage. Et à eux, nous disons haut et fort aujourd'hui : vos voix sont entendues, le Parlement européen ne détourne pas le regard".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Caroline Rhawi

Mob : +46 (0)73 912 70 77
Mots-clés :
  • Civil Liberties, Justice and Home Affairs,
  • Week News,
  • Leader Press releases and news