Renew Europe
Les députés européens de Renew Europe réagissent à la liste de candidats masculins de l'Eurogroupe au conseil d'administration de la BCE.
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
06.10.2020

Les députés européens de Renew Europe réagissent à la liste de candidats masculins de l'Eurogroupe au conseil d'administration de la BCE.

Renew Europe déplore la décision prise par l'Eurogroupe de présenter, une fois de plus, une liste restreinte de candidats masculins pour le poste de nouveau membre du directoire de la BCE et d'y nommer ensuite un homme pour occuper le poste vacant d'Yves Mersch.

Luis Garicano, député européen, vice-président de Renew Europe et coordinateur de Renew Europe au sein de la commission ECON, a déclaré :

"Il n'y a que deux femmes sur les vingt-sept membres du conseil d'administration de la BCE. En ne proposant pas de candidate, l'Eurogroupe a manqué une occasion historique de combler l'écart entre les sexes dans les postes de haut niveau de la finance.

La position de Renew Europe est claire depuis le début : nous devons introduire des outils efficaces pour corriger le déséquilibre entre les sexes dans les principales institutions financières de l'UE.

Plus précisément, nous avons récemment publié des lignes directrices dans lesquelles nous demandons aux États membres de proposer une liste restreinte équilibrée entre les sexes, comprenant au moins deux noms pour chaque nomination de haut niveau nécessitant l'approbation de la commission ECON.

Le Parlement européen ne devrait pas être la seule institution à réclamer des solutions. Nous sommes sans cesse surpris de constater que le Conseil et les États membres ne pensent pas que ce combat en vaille la peine".

Samira Rafaela, députée européenne, coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission FEMM a déclaré :

"Il est urgent de parvenir à un équilibre entre les sexes dans des institutions comme la BCE. Même si les femmes sont plus nombreuses à obtenir un diplôme universitaire, elles gagnent en moyenne 16 % de moins que les hommes et seuls 8 % des PDG des plus grandes entreprises de l'UE sont des femmes. La BCE, en tant qu'institution officielle de l'UE, doit montrer l'exemple et l'eurogroupe aurait dû proposer des candidates à ce poste. Les femmes ont le droit de décider de leur avenir et des générations qui leur succèdent. Nous avons pu constater à quel point il était nécessaire d'avoir des femmes dans le processus de prise de décision pendant cette crise. Le Parlement européen a été clair sur les listes de candidats présélectionnés. Elles doivent être équilibrées entre les hommes et les femmes. Et nos organisations européennes ne peuvent pas et ne doivent pas ignorer cela".

Les députés européens de Renew Europe ECON et de FEMM trouvent cette situation inacceptable et continueront à faire tout leur possible pour nommer davantage de femmes à des postes de haut niveau dans la finance.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Sebastian Rodriguez Perez

Mob : +32 496 89 72 99
Mots-clés :
  • ECON :: Affaires Economiques et Monétaires,
  • Press Release,
  • Week News