Renew Europe
Renew Europe continuera à faire pression pour un système européen de migration et d'asile digne de ce nom
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
23.09.2020

Renew Europe continuera à faire pression pour un système européen de migration et d'asile digne de ce nom

La Commission européenne a présenté aujourd'hui son plan, tant attendu, pour l'immigration et l'asile dans l'UE. Il n'était pas trop tôt. Il est clair depuis longtemps que l'approche de l'Union européenne en matière de migration et d'asile n'est pas adaptée à la situation. Depuis des années, l'Europe est coincée dans une situation insoutenable où nous condamnons les morts en mer mais maintenons un système d'asile qui force les gens à migrer de façon illégale. Avec la proposition tant attendue de la Commission sur la table, un processus peut enfin commencer à mettre en place un système durable de migration et d'asile. La Commission, le Conseil et le Parlement européen doivent maintenant s'asseoir ensemble et coopérer pour mettre en place un nouveau système qui puisse résister à l'épreuve du temps et Renew Europe jouera un rôle central dans l'élaboration de la législation et la construction d'un système plus solide.

Renew Europe se félicite de constater que la Commission a présenté des propositions telles que des procédures efficaces et des partenariats mutuellement bénéfiques et positifs avec les pays tiers, que notre groupe a déjà suggérées au début de cette année, dans notre document de vison sur la politique européenne de migration et d'asile. Néanmoins, nous sommes profondément déçus par le manque de propositions concrètes sur l'immigration légale Depuis de nombreuses années, Renew Europe exige un nouveau système de migration et d'asile complet et ambitieux, fondé sur nos valeurs communes de solidarité, de droits de l'homme et de respect de l'État de droit, et nous continuerons à faire pression en faveur d'un système digne de ce nom dans les négociations à venir.

Dacian Cioloş (PLUS, Roumanie), président de Renew Europe a commenté :

"L'Union européenne traîne les pieds depuis trop longtemps, incapable d'apporter des solutions, alors que nous savons tous que seules des approches communes seront à la hauteur du défi. Nous devons construire un système d'asile et de migration véritablement européen qui repose sur les valeurs de l'UE, la solidarité et l'État de droit. Le paquet de la Commission constitue une base sur laquelle s'appuyer et contient un grand nombre des propositions réclamées par Renew Europe dans son document de synthèse de janvier dernier, ce dont nous nous félicitons. En tant que colégislateurs, Renew Europe travaillera de manière constructive avec la Commission et le Conseil pour mettre en place une véritable approche européenne de la migration. Il est temps de se mettre au travail - nous demandons au Conseil européen de se joindre à nous et de s'engager maintenant à faire de réels progrès".

Malik Azmani (VVD, Pays-Bas), député européen premier vice-président de Renew Europe et co-auteur du document de vision de Renew Europe sur la politique européenne en matière de migration et d'asile, a déclaré :

"Enfin, la Commission européenne fait de la migration une priorité. Il est grand temps de sortir de l'impasse. Actuellement, l'Europe ne contrôle pas les migrations. Nous ne pouvons y remédier qu'en augmentant la prévisibilité des flux migratoires, en renforçant la protection de nos frontières et en mettant en place un système d'asile solide qui apporte de la clarté tant aux migrants qu'aux États membres. En renforçant notre contrôle sur les migrations, nous pouvons créer une politique européenne de migration à l'épreuve de l'avenir".

Sophie In't Veld (D66, Pays-Bas), députée européenne, coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission des libertés civiles du Parlement, a souligné :

"Les images de misère et de dévastation de Moria ont montré la faillite morale de notre système. La Commission doit être félicitée pour ses efforts visant à mettre fin à l'impasse au sein du Conseil. Les propositions sur la table sont loin d'être parfaites. Mais l'échec n'est pas une option. Le Conseil est l'otage d'une minorité de pays qui refusent de trouver une solution. Ainsi, l'extrême droite s'est emparée de la politique migratoire de l'UE. Il appartient maintenant au Parlement européen d'améliorer le pacte sur les migrations. Nous travaillerons à une approche européenne commune de recherche et de sauvetage, fondée sur la solidarité. Nous insisterons sur les voies légales de migration de la main-d'œuvre, car aucune politique d'asile ne peut réussir sans elle. Le traitement rapide des demandes d'asile est positif, mais les normes ne doivent pas être abaissées. Nous n'accepterons pas une procédure à la frontière qui conduirait à enfermer des personnes dans des camps. Il ne peut plus y avoir de Moria en Europe".

Jan-Christoph Oetjen (FDP, Allemagne), député européen, co-auteur du document de vision de Renew Europe pour la politique européenne de migration et d'asile, a également commenté :

"Le pacte migratoire tant attendu apporte un éclairage très indispensable sur la voie à suivre. Nous soutenons l'effort de la Commission pour trouver un compromis que tous les États membres peuvent soutenir. Nous nous félicitons de la suppression du système de Dublin au profit d'un nouveau système de solidarité et de procédures plus efficaces qui réduisent la pression exercée sur les États membres aux frontières extérieures. Cela étant dit, nous devons veiller à ce que chaque personne se voie garantir une procédure d'asile complète et équitable ainsi que des conditions d'accueil dignes à la frontière. La proposition est incomplète sans une vision européenne de la migration de la main-d'œuvre. Tant que nous ne créerons pas de voies légales vers l'Europe, les gens continueront à embarquer sur des bateaux pour traverser la Méditerranée".

Fabienne Keller (Renaissance, France), députée européenne, membre de la commission des libertés civiles du Parlement européen et rapporteure de la révision du règlement de Dublin, a réagi :

"La Commission présente un ensemble cohérent de propositions visant à repenser l'ensemble de la politique d'immigration et d'asile. C'est la bonne approche, car toutes les questions sont liées entre elles. Je me félicite également de l'introduction de la "solidarité" dans la politique européenne d'asile. C'est le chaînon manquant de notre système actuel. Au sein de Renew Europe, nous accorderons une attention particulière à la mise en place d'un mécanisme de solidarité bien calibré et véritable entre les États membres.

A partir de ce "nouveau départ" promis par la Présidente von der Leyen, travaillons maintenant à un bon accord !"

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Caroline Rhawi

Mob : +46 (0)73 912 70 77
Mots-clés :
  • Immigration policy,
  • LIBE:: Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures,
  • Migration,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Leader Press releases and news