Renew Europe
La situation au Belarus et l'empoisonnement d'Alexey Navalny en Russie sont les conséquences du même type de politique soviétique
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
17.09.2020

La situation au Belarus et l'empoisonnement d'Alexey Navalny en Russie sont les conséquences du même type de politique soviétique

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui sa position sur la situation au Belarus, à la suite des fausses élections présidentielles et de la répression des droits de l'homme et de la démocratie, en adoptant une résolution qui condamne fermement les intimidations et les persécutions dont font actuellement l'objet les personnalités de l'opposition, les manifestants pacifiques, les militants de la société civile et les journalistes indépendants. Le groupe Renew Europe a été à l'avant-garde des initiatives politiques du Parlement sur la Biélorussie, en lançant une déclaration commune des dirigeants de cinq groupes politiques qui ont uni leurs forces pour appeler à de nouvelles élections libres en Biélorussie et condamner fermement la violence et la torture perpétrées contre des manifestants pacifiques organisées par le régime de Loukachenko. 

Dacian Cioloş (PLUS, Roumanie), président du groupe Renew Europe a déclaré :

"Loukachenko, face aux demandes légitimes des manifestants, a réagi comme s'il était de retour à l'époque soviétique, par la violence et la répression.  Par ailleurs, il présente l'Occident, l'OTAN et l'UE comme des ennemis et se tourne vers Poutine pour obtenir son soutien. Mais aucune solution durable ne sera trouvée à Moscou. La seule voie véritable et durable est une transition pacifique du pouvoir grâce à un dialogue transparent avec l'opposition. Des sanctions fortes et ciblées contre les responsables de la falsification de ces élections et de la répression du peuple biélorusse doivent être mises en place immédiatement - et Loukachenko a gagné sa place en tête de cette liste".

 

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), eurodéputé de Renew Europe, rapporteur du Parlement européen sur la Biélorussie, a ajouté :

"L'UE a besoin d'une nouvelle approche envers la Biélorussie, qui comprend la cessation de toute coopération avec le régime de Loukachenko et le gel de l'adhésion officielle à l'Initiative de partenariat oriental. Nos efforts doivent se concentrer sur le soutien à l'opposition démocratique et à la société civile dans leur lutte pour la liberté et la démocratie".

Alors que Loukachenko utilisait la force brute contre les Bélarussiens pour conserver son pouvoir illégitime, dans la Russie de Poutine, l'éminent dissident russe et activiste anti-corruption, Alexei Navalny, a été empoisonné lors d'une tentative d'assassinat, condamnée dans les termes les plus forts possibles par une autre résolution adoptée aujourd'hui en plénière. Renew Europe appelle la Fédération de Russie à mener une enquête approfondie, transparente et impartiale sur cette affaire et à traduire en justice les responsables de la tentative d'assassinat, quel que soit le niveau de responsabilité ultime.

Bernard Guetta (Délégation Renaissance, France), député européen de Renew Europe, qui a négocié la résolution au nom de notre groupe, a déclaré :

"Nous ne savons pas qui a commandité ce crime, mais nous savons avec certitude qu'être dans l'opposition est une maladie mortelle sous M. Poutine. Outre la question "qui", nous devons nous demander "pourquoi". Pour le régime russe, rien ne va plus. À l'Est, les manifestations à Khabarovsk ne s'arrêtent pas, tandis qu'à l'Ouest, chaque dimanche, la Biélorussie descend dans la rue pour réclamer sa liberté. Le prix du pétrole s'effondre et les caisses se vident. M. Poutine a donc raison d'avoir peur".

Hilde Vautmans (Open Vld, Belgique), députée européenne coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission des affaires étrangères, a conclu :

"Il est incroyable qu'en 2020, les gens soient encore réduits au silence alors qu'ils sont empoisonnés pour leurs idées et leurs convictions politiques. Pour moi, il est clair que nous avons besoin d'une nouvelle stratégie UE-Russie, celle du bâton et de la carotte, et nous devons adopter un régime de sanctions européen ambitieux en matière de droits de l'homme dès que possible".

 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release,
  • Russia and ex-Soviet Union,
  • Russie,
  • Week News,
  • Leader Press releases and news