Renew Europe
Renew Europe condamne fermement la violation constante des droits de l'homme au Belarus
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
09.09.2020

Renew Europe condamne fermement la violation constante des droits de l'homme au Belarus

Le groupe Renew Europe au Parlement européen condamne fermement les violations continues des droits de l'homme et de la liberté de réunion, les arrestations à motivation politique, les enlèvements et l'expulsion de citoyens de Biélorussie. Ces actions violent les lois du pays et ses obligations internationales et doivent cesser immédiatement.

Dimanche dernier, plus de 630 personnes ont été arrêtées au cours de la marche pacifique pour l'unité à Minsk, tandis que cette semaine, plusieurs dirigeants de l'opposition et personnalités de la société civile ont été agressés, mis derrière les barreaux ou ont disparu de leur domicile.

Nous condamnons également les effroyables actes de violence et de torture perpétrés contre des manifestants pacifiques, et nous demandons qu'une enquête approfondie soit menée sur ces crimes, qui ne peuvent rester impunis.

Le Belarus, pays candidat à l'adhésion au Conseil de l'Europe, doit respecter ses obligations et engagements internationaux en matière de droits de l'homme, de démocratie et d'État de droit.

Dacian Cioloș (PLUS, Roumanie), président du groupe Renew Europe, a déclaré :

"Un mois après les élections présidentielles au Belarus, qui n'ont été ni libres, ni équitables, le peuple continue sa lutte pacifique pour la liberté. Leur courage et leur détermination sont impressionnants.  Renew Europe soutient le peuple biélorusse et condamne dans les termes les plus fermes possibles la répression brutale des manifestants pacifiques par le régime de Loukachenko. Les nombreuses violations des droits de l'homme qui ont lieu en Biélorussie doivent cesser.

Le Conseil devrait, de toute urgence, accélérer l'adoption de sanctions fortes et ciblées contre tous ceux qui jouent un rôle dans la répression des manifestants et dans la falsification des élections. Il ne fait aucun doute que le premier individu sur la liste des sanctions devrait être Loukachenko".

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), eurodéputé de Renew Europe, rapporteur du Parlement européen sur la Biélorussie, a ajouté :

"Le comportement criminel du régime de Loukachenko nécessite une enquête internationale approfondie et la justice pour ses victimes".

Hilde Vautmans (Open-VLD), députée européenne, coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission des affaires étrangères du Parlement européen, a conclu :

"Alors que la situation en Biélorussie ne cesse d'empirer, la réponse de l'UE se limite encore à des déclarations, donnant au régime biélorusse toute la marge de manœuvre nécessaire pour poursuivre la répression et l'intimidation. Il est temps d'adopter une loi Magnitsky de l'UE dès que possible et d'agir sans équivoque". 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Leader Press releases and news