Renew Europe
Renew Europe salue le fonds de relance comme un geste historique et soutient la résolution des différents partis appelant à l'ouverture de négociations pour améliorer le budget de l'UE sur sept ans.
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
23.07.2020

Renew Europe salue le fonds de relance comme un geste historique et soutient la résolution des différents partis appelant à l'ouverture de négociations pour améliorer le budget de l'UE sur sept ans.

Renew Europe salue l'instrument de relance approuvé par le Conseil européen. Cet instrument représente un formidable symbole de la solidarité de l'UE et un stimulant économique des plus nécessaires. En mai, notre groupe a mené des discussions sur la résolution appelant à la création d'un tel instrument. Nous allons maintenant travailler à l'amélioration de la gouvernance des instruments de relance de l'UE et donner aux représentants élus un droit de regard clair sur la manière dont ils sont utilisés.

En ce qui concerne le budget à long terme de l'UE, Renew Europe demande que l'accord provisoire du Conseil européen soit mis à profit. Nous négocierons en pensant à la prochaine génération et nous nous battrons afin de renforcer Erasmus et les programmes dans les domaines de la santé, du numérique, de la recherche, de l'innovation et des technologies vertes. Nous devons également lutter pour nos valeurs. Nous veillerons à ce que les fonds de l'UE soient subordonnés au respect de l'État de droit, applicable à tous les États membres de manière égale. Renew Europe fera pression pour un mécanisme qui ne pourra pas être bloqué par une minorité de gouvernements liberticides.

Renew Europe est favorable à un calendrier clair et contraignant pour la création de nouveaux flux de recettes ou "ressources propres" à l'échelle de l'UE afin de rembourser la dette générée par l'instrument de recouvrement. Nous demandons l'introduction d'au moins deux nouvelles ressources propres à partir de 2021. Si nous ne le faisons pas, les gouvernements nationaux devront payer la note. Nous ne laisserons pas cela se produire. Nous devrions pouvoir trouver l’argent destiné à financer la relance dans les poches des géants de la technologie, des grands pollueurs et des fraudeurs fiscaux - et non dans celles des citoyens de l'UE. Conformément à la résolution que les députés européens doivent adopter aujourd'hui, nous demandons au Conseil et à la Commission d'engager des négociations sérieuses sur ces priorités, afin que Renew Europe puisse donner son accord au CFP 2021-2027.

Dacian Cioloş, président de Renew Europe, a commenté l'adoption d'une résolution transpartisane sur les résultats du sommet de l'UE :

"Nous saluons vivement l'accord sur le fonds de relance, une proposition de Renew Europe, qui jette les bases d'une solidarité européenne sans précédent, aujourd'hui et à l'avenir. Un accord interinstitutionnel visant à garantir un rôle de gouvernance au Parlement européen est désormais vital afin de garantir la légitimité démocratique de ce fonds dans le temps".

En ce qui concerne le budget de l'UE, rien n'est convenu tant que tout n'est pas convenu. Il existe une nette majorité au Parlement européen en faveur d'améliorations visant à garantir le renforcement des programmes européens essentiels, par exemple, les programmes numériques, Erasmus et Horizon. En ce qui concerne l'État de droit, nous avons besoin d'un mécanisme qui s'appuie sur les objectifs du Conseil. Il faut mettre en place une stratégie et un calendrier précis pour les nouvelles ressources propres, afin que l'instrument de recouvrement puisse être financé sans qu'une charge supplémentaire soit imposée aux contribuables. Afin de rendre l'Europe plus forte et plus résistante, il est urgent de faire avancer la Conférence sur l'avenir de l'Europe".

Valérie Hayer, négociatrice du Parlement européen et de Renew Europe pour le prochain budget à long terme de l'UE, a déclaré :

"Déjà proposé en mai 2020 par le Parlement européen, le plan de relance constitue une étape massive et sans précédent vers une Europe plus intégrée. Par ce vote, nous ouvrons maintenant les négociations avec les États membres afin de trouver un accord sur le budget ordinaire. Mon principal objectif pour Renew Europe sera de faire en sorte que de nouvelles ressources propres soient réellement introduites dans les années à venir par le biais d'engagements contraignants. Pas de promesses en l’air".

Luis Garicano, vice-président de Renew Europe, qui a co-négocié la résolution pour Renew Europe a déclaré aujourd'hui:

"Le plan de relance représente une réalisation historique. L'Union européenne a non seulement aidé tous les pays à faire face ensemble à cette crise sans précédent, mais elle a également franchi une étape cruciale vers l'achèvement de son Union économique et monétaire incomplète. Afin de poursuivre sur cette voie et donner à l'Union les moyens d'atteindre les objectifs que nos citoyens lui demandent, une étape clé doit être franchie : l'engagement des dirigeants nationaux à introduire de nouvelles ressources propres doit devenir une réalité. Depuis le Parlement européen, nous engagerons tous nos efforts pour mettre en place un système de ressources propres qui évite les marchandages accablants entre payeurs et bénéficiaires que le système actuel implique et qui permette à l'Europe de disposer de ses propres sources de revenus".

Moritz Körner, député européen qui négocie le mécanisme de l'État de droit pour Renew Europe au Parlement européen, a déclaré :

"Nous avons besoin d'un plan de sauvetage pour l'État de droit en Europe. Afin que nous puissions protéger l'argent des impôts des travailleurs européens contre les autocrates en herbe et leurs amis corrompus".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Petre Nicholas

Tel : +32 2 284 35 80
Mob : +32 476 69 97 08
Mots-clés :
  • BUDG :: Budgets ,
  • ECON :: Affaires Economiques et Monétaires,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Leader Press releases and news