Renew Europe
CFP & NextGenerationUE doivent refléter nos valeurs, nos visions et nos ambitions
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
16.07.2020

CFP & NextGenerationUE doivent refléter nos valeurs, nos visions et nos ambitions

Les négociations qui se dérouleront ce week-end entre les dirigeants de l'UE sur le budget pour les sept prochaines années et sur un fonds de relance sont cruciales. Les chiffres combinés pourraient être impressionnants : un budget de 1 000 milliards d'euros alimenté par un fonds de relance de 750 milliards. Mais si l'on regarde de plus près, il s'agit d'un petit budget de l'UE. Et le Fonds de relance, qui est une mesure sans précédent pour l'Europe, proposée initialement par Renew Europe, représente une injection de liquidités tant attendue dans l'économie dont l'Union a le plus grand besoin pour les deux ou trois prochaines années. Après 2023, nous ne pouvons pas nous permettre d'avoir un CFP faible. Le message de Renew Europe est simple : soyez ambitieux et modernisez, modernisez, modernisez !

L'UE a des politiques de longue date à honorer et à réformer, mais aussi de nouvelles priorités : la transition numérique et verte, la jeunesse, l'innovation, la défense, l'asile et le contrôle des frontières.

Dacian Cioloș, président de Renew Europe, a déclaré : "Ce sommet est notre chance de remettre l'Europe sur les rails. Nous devons saisir cette occasion pour renouveler l'Europe, la rendre capable de relever les défis du XXIe siècle, en nous appuyant sur une vision et une ambition communes et, surtout, sur nos valeurs. Les politiques publiques européennes ne doivent pas être vues à travers les feuilles Excel des intérêts nationaux étroits. Les programmes à forte valeur ajoutée européenne doivent être délimités, en particulier ceux qui profitent à la jeune génération".

En ce qui concerne les ressources propres, Renew Europe rappelle que la dette de l'UE n'est pas différente de toute autre dette : elle doit être remboursée. C'est pourquoi Renew Europe demande un accord clair afin de créer de nouvelles recettes à l'échelle de l'UE ("ressources propres"). Cela permettrait non seulement d'économiser l'argent des trésors nationaux et de réduire les transferts nationaux de capitaux vers le budget de l'UE, mais aussi de réduire les impôts des ménages européens.

"L'argent nécessaire pour relancer l'économie devrait être trouvé dans les poches des grands pollueurs, des géants de la technologie et des fraudeurs fiscaux. Renew Europe souhaite qu'au moins deux nouvelles ressources propres soient introduites dès janvier 2021, dont la taxe numérique ou le système des quotas d’émissions, et qu'un calendrier clair, solide comme le roc et juridiquement contraignant soit établi pour l'introduction de nouvelles ressources, comme le mécanisme d'ajustement aux frontières du carbone dès 2022. . Renew Europe n’approuvera pas le CFP sans de solides nouvelles ressources propres", a déclaré Valérie Hayer, rapporteure du Parlement européen sur les ressources propres et membre de l'équipe de négociation du Parlement européen sur le prochain CFP. 

Nous voulons que l'argent de l'UE soit conditionné au respect de l'État de droit. La Commission européenne avait proposé un mécanisme pour protéger le budget de l'UE et imposer des sanctions budgétaires lorsqu'un gouvernement exerce arbitrairement son pouvoir. Ces sanctions ne devraient pas être à la merci d'un veto. Au lieu de cela, Renew Europe exige un système selon lequel les sanctions sont réputées adoptées à moins qu'une grande majorité d'États membres ne les annulent.

"Le budget de l'UE profite à tous les Européens. Mais parmi eux, il y a les autocrates et leurs acolytes qui empochent de gros chèques de l'UE tout en se moquant des valeurs les plus fondamentales de l'Union : l'indépendance des juges, la pluralité des médias, le respect des minorités. Nous devons mettre un terme à cette situation. Les valeurs de l'UE ne sont pas facultatives. Renew Europe n'approuvera pas le CFP sans un solide mécanisme d'État de droit", déclare Moritz Körner, qui négocie le mécanisme de l'État de droit pour Renew Europe au Parlement Européen.

Par aillleurs, les députés européens élus devraient se voir confier un rôle dans la supervision de la mise en œuvre des plans de relance. L'argent sera versé en fonction des promesses d'investissement dans l'économie verte et la transition numérique, mais aussi des engagements de réforme. 

"La crise de la dette souveraine nous a appris que les réformes ne fonctionnent que si elles sont perçues comme légitimes. Les électeurs n'acceptent pas les réformes conçues et imposées par les technocrates et les diplomates. C'est pourquoi il est essentiel que les représentants élus des peuples européens participent à toutes les décisions concernant les plans de réforme", a conclu Luis Garicano, porte-parole pour les affaires économiques.

Renew Europe ne ménagera aucun effort pour faire avancer ces priorités.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Petre Nicholas

Tel : +32 2 284 35 80
Mob : +32 476 69 97 08
Mots-clés :
  • Budget,
  • Economic and Monetary Affairs,
  • LIBE:: Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Leader Press releases and news