Renew Europe
Le massacre de Srebrenica : Une leçon d'histoire que nous ne devons jamais oublier
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
10.07.2020

Le massacre de Srebrenica : Une leçon d'histoire que nous ne devons jamais oublier

Aujourd'hui, le Parlement européen commémore un quart de siècle depuis que 8 000 hommes et garçons musulmans de Srebrenica ont été massacrés sur ordre du général serbe bosniaque Ratko Mladić, condamné pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale de La Haye.

Pour le groupe Renew Europe, il s'agit d'une leçon d'histoire tragique, qui ne doit jamais être oubliée, un exemple terrible de ce que les discours de haine, la ségrégation ethnique et l'extrémisme de toute sorte peuvent faire à l'humanité. 

S'exprimant lors du débat en plénière, Valter Flego (Assemblée démocratique d'Istrie, Croatie), vice-président de la délégation à la commission parlementaire de stabilisation et d'association UE-Monténégro, a déclaré : "Le groupe Renew Europe est un groupe de défense des droits de l'homme qui a pour mission de promouvoir la paix et la sécurité dans le monde :

"25 ans se sont écoulés depuis le crime de guerre le plus horrible commis sur le sol européen après la fin de la Seconde Guerre mondiale - le génocide de Srebrenica. Pendant 25 longues années, de nombreuses familles ont vécu une vérité non révélée et ont cherché à obtenir justice - un strict nécessaire que nous devons garantir. Personne ne devrait avoir le droit de nier le génocide de Srebrenica et de relativiser l'histoire. Nous devons aux victimes et à leurs familles la promesse que nous ferons absolument tout ce qui est en notre pouvoir pour que des crimes aussi horribles ne se reproduisent plus jamais. L'Union européenne doit être le gardien incontestable de la paix et de la stabilité dans cette région".

Ilhan Kyuchyuk (Mouvement pour les droits et les libertés, Bulgarie), député européen porte-parole du groupe Renew Europe sur les Balkans occidentaux, a ajouté :

"Malheureusement, 25 ans après le pire massacre perpétré en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, les blessures de Srebrenica ne sont pas encore cicatrisées. Le génocide de Srebrenica est la triste histoire de ce à quoi peut mener le nationalisme extrémiste. Avec la xénophobie, les partis nationalistes et la résurgence des conflits ethniques dans le monde entier, les leçons de la Bosnie ne doivent pas être oubliées. Aujourd'hui, nous envoyons à nos enfants le message que nous devons nous battre chaque jour pour la liberté, la tolérance et le respect de la vie humaine".

Klemen Grošelj (Liste de Marjan Šarec, Slovénie), Président du groupe d'amitié PE - Bosnie-Herzégovine a conclu :

"La tragédie de Srebrenica et le génocide, qui a eu lieu il y a 25 ans, rappelle tout le passé sanglant et violent de notre continent. Cependant, ils nous rappellent également à tous que les valeurs et les libertés fondamentales de l'UE sont le fondement d'un avenir prospère, pacifique et démocratique pour nous tous. Pour l'UE et surtout pour les nations et les pays des Balkans occidentaux. Nous devons faire tout notre possible pour éviter que les fantômes nationalistes et populistes du passé n'accablent notre avenir européen commun".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release,
  • Week News