Renew Europe
Venezuela : Renew Europe envoie un message fort à Maduro en plaidant pour des sanctions ciblées et l'interdiction de l'UE frappant l'’or du sang’ vénézuélien
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
10.07.2020

Venezuela : Renew Europe envoie un message fort à Maduro en plaidant pour des sanctions ciblées et l'interdiction de l'UE frappant l'’or du sang’ vénézuélien

Le Parlement européen a voté aujourd'hui une résolution sur la situation humanitaire au Venezuela et la crise de migration et des réfugiés créée par le régime de Maduro, qui s'accroche au pouvoir en mettant en danger la vie de ses citoyens. Renew Europe condamne fermement la répression de la démocratie, de l'État de droit et des droits de l'homme par les autorités vénézuéliennes et les exhorte à reconnaître la crise humanitaire actuelle et à empêcher qu'elle ne s'aggrave davantage.

La résolution rappelle que Juan Guaidó est reconnu comme le président légitime de l'Assemblée nationale et le président légitime par intérim du Venezuela et appelle l'UE à renforcer et à étendre les sanctions ciblées en limitant par conséquent les mouvements des personnes qui soutiennent Maduro et son régime et en gelant leurs avoirs et leurs visas.

La récente tentative de Maduro d'expulser l'ambassadrice de l'UE de Caracas, en guise de représailles pour les sanctions imposées à 11 fonctionnaires responsables de graves violations des droits de l'homme, est fortement regrettable et les députés demandent aux États membres de reconnaître les représentants politiques nommés par Juan Guaidó. 

Dita Charanzová (ANO, République tchèque), vice-présidente du Parlement européen chargée des relations avec l'Amérique latine, qui a négocié la résolution au nom de notre groupe, a déclaré :

"Nous avons envoyé un message fort à Maduro - nous ne le reconnaissons pas, il ne peut y avoir de gouvernement de transition avec lui, et nous continuerons à renforcer les sanctions ciblées jusqu'à ce qu'il ouvre la voie à des élections libres et équitables.

Au-delà de l'extension des sanctions aux responsables du régime, un point essentiel pour moi a été de demander l'interdiction du commerce et de la circulation de l'’or du sang’ vénézuélien en Europe - le nouvel élément vital du régime. Je me rejouis que cela ait été inclus.

Nous reconnaissons à Juan Guaidó le statut de président légitime. Les États membres de l'UE devraient donc reconnaître ses représentants en Europe également et révoquer dès à présent l'accréditation des ambassadeurs de Maduro".

Jordi Cañas (Ciudadanos, Espagne), premier vice-président de l'Assemblée parlementaire EUROLAT, a ajouté :

"La réaction du régime qui menace d'expulser l'ambassadeur de l'Union européenne est une preuve que le régime de sanctions fonctionne, résultat du travail de ce Parlement. Le régime de sanctions doit être renforcé et étendu à tous les acteurs de la narco-dictature.

Maduro sait que ses jours sont comptés, qu'il ne peut pas accéder aux réserves d'argent du pays ni ses complices se déplacer librement. Personne ne restera impuni pour la violation systématique des droits et des libertés fondamentales au Venezuela, et l'Union européenne continuera à travailler en permanence jusqu'à ce que la démocratie soit rétablie dans le pays. À tous les Vénézuéliens, je voudrais vous rappeler que vous n'êtes pas seuls et que, tôt ou tard, le régime Maduro tombera".

 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
  •  
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release,
  • Week News