Renew Europe
Renew Europe défend la liberté de circulation pour garantir la reprise économique
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
18.06.2020

Renew Europe défend la liberté de circulation pour garantir la reprise économique

Au cours des trois derniers mois de gestion de la crise du COVID-19, les États membres de l'UE ont adopté des approches très différentes afin de contrôler les marchandises et les personnes qui franchissent leurs frontières. Tout en acceptant la nécessité de mesures extraordinaires pour ralentir la propagation du virus, Renew Europe a défendu sans relâche les droits de voyage sans restriction de 400 millions d'Européens. C'est pourquoi nous avons joué un rôle clé dans le dépôt d'une résolution pour un retour rapide à un espace Schengen pleinement fonctionnel, sans contrôles aux frontières intérieures et sans discrimination envers certaines nationalités. Au cours du débat en plénière d'aujourd'hui, notre groupe demandera au Conseil européen d'achever l'intégration de Schengen dans l'ensemble de l'UE, y compris la Bulgarie et la Roumanie, qui sont toujours exclues après plus d'une décennie d'adhésion à l'UE.

La résolution critique les États membres qui ne fournissent que peu ou pas de justification concernant le niveau sans précédent des restrictions aux frontières et leur manque de conformité avec le code des frontières Schengen existant. Les députés de Renew Europe ont souligné la nécessité d'un effort commun pour élaborer un plan de relance proportionné et coordonné pour Schengen, étant donné que le rétablissement de la liberté de circulation est une condition préalable à la reprise économique de l'UE. Notre groupe souhaite que cessent les obstacles quotidiens auxquels sont confrontés les travailleurs et les voyageurs transfrontaliers en raison du manque d'informations, de l'insuffisance des installations et du temps d'attente supplémentaire à de nombreux points de contrôle frontaliers au sein de l'UE.

Dragoș Tudorache, député européen, membre du groupe de travail de la commission LIBE sur le contrôle de l'espace Schengen a commenté :

"Au cours des derniers mois, nous avons tous ressenti le goût amer de ce à quoi ressemblerait l'Europe sans Schengen. Cette Europe fragmentée faite de frontières et de restrictions n'est pas l'Europe que nos citoyens souhaitent.  Il est temps pour le Conseil de tenir sa promesse et d'achever l'intégration de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'espace Schengen. L'avenir de Schengen est l'avenir de l'Europe".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Sándor Blasko

Tel : +32 2 283 00 89
Mob : +32 483 04 97 89
Mots-clés :
  • Civil Liberties, Justice and Home Affairs,
  • Press Release