Renew Europe
Avenir de l’Europe : il n’est plus temps de tergiverser
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
17.06.2020

Avenir de l’Europe : il n’est plus temps de tergiverser

À la veille du Conseil européen, le Parlement européen, réuni en session plénière à Bruxelles, exhorte les chefs d’État et de gouvernement de l’UE à convoquer au plus tard à l’automne 2020 une Conférence sur l’avenir de l’Europe en vue de mieux la préparer institutionnellement aux défis du XXIe siècle.

Dacian CIOLOS, président du groupe Renew Europe, qui a pris une part active à l’élaboration de la position quasi unanime du Parlement sur ce sujet crucial, en vue d’un accord avec le Conseil avant la pause estivale, déclare : « Dès le début de la législature, Renew Europe a engagé la réflexion sur l’avenir de l’Europe et en a fait une priorité politique. La terrible crise sanitaire que nous vivons, et la non moins terrible crise économique que nous allons vivre, rend plus que jamais nécessaire cette réflexion. Nos citoyens attendent beaucoup de l'Europe. Ils voudraient une Europe agile, réactive, y compris sur les sujets qui ne sont aujourd'hui pas de sa compétence, comme la politique de santé. Le principe d’une Conférence sur l’avenir de l’Europe a déjà été convenu. Il est temps de pour le Conseil de concrétiser cet engagement, ce qui, pour Renew Europe, signifie une implication la plus large possible des citoyens ».

Guy VERHOFSTADT, porte-parole de Renew Europe pour ce dossier et co-signataire de la résolution, s’est exprimé avant le débat de ce soir et le vote de demain, pour lequel on attend une très large majorité des cinq groupes signataires : « Bien avant la crise du Covid, il était clair que l’Europe n’était pas armée institutionnellement pour répondre au nouvel ordre mondial, tel qu’il émerge de la confrontation entre les États-Unis et la Chine. La gestion chaotique par l’UE de cette crise sanitaire n’a fait que confirmer son impréparation structurelle à affronter un choc majeur, même si la Commission a accompagné de son mieux la déshérence du Conseil. Le risque est donc là, d’être marginalisés dans le monde qui vient et incapables de défendre les intérêts collectifs des Européens. Il n’est plus temps de tergiverser quand l’avenir de l’Europe est en jeu. Le Conseil européen doit impérativement prendre position et convoquer cette Conférence maintes fois annoncées. Nos concitoyens aspirent à ce que le débat s’ouvre et que des solutions soient trouvées pour que l’Europe garde son rang dans le siècle »

Pascal DURAND (France, Renaissance), coordinateur de Renew Europe au sein de la commission parlementaire des Affaires constitutionnelles (AFCO), conclut : « La crise du COVID-19 vient malheureusement d’illustrer et de renforcer la nécessité de mettre en œuvre les réformes nécessaires pour la refonte démocratique, institutionnelle et politique de notre Union. Cela ne relève pas d'une utopie fédéraliste mais d'une urgente nécessité afin de pouvoir agir au niveau de l’Union sur des sujets essentiels dont les solutions dépassent les seules frontières nationales. Notre message est simple aujourd'hui: nous exhortons le Conseil, donc les États-Membres, à accepter sans délai le démarrage de la Conférence, des centaines de millions de citoyennes et citoyens européens ont en besoin ».

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37
Mots-clés :
  • AFCO:: Affaires constitutionnelles,
  • Press Release,
  • Week News