Renew Europe
Brexit : Le groupe Renew Europe exige des conditions de concurrence équitables, le Royaume-Uni doit respecter les engagements qu'il a pris dans la déclaration politique.
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
12.06.2020

Brexit : Le groupe Renew Europe exige des conditions de concurrence équitables, le Royaume-Uni doit respecter les engagements qu'il a pris dans la déclaration politique.

Une réunion conjointe de la commission des affaires étrangères et de la commission du commerce du Parlement européen a adopté aujourd'hui une résolution sur le Brexit, dans laquelle les députés européens ont défini un certain nombre de lignes rouges essentielles dans les discussions et ont exposé leurs priorités concernant la nature du futur partenariat en cours de négociation entre le Royaume-Uni et l'UE. Les membres du groupe Renew Europe ont joué un rôle clé dans l'élaboration du contenu du rapport.

Conformément à la déclaration politique convenue par Boris Johnson et l'Union européenne, la résolution subordonne l'approbation du Parlement européen pour tout accord commercial et futur partenariat à l'adoption de règles du jeu équitables et solides, qui doivent être adaptées au fil du temps, couvrant les normes environnementales, les aides d'État, les droits sociaux et du travail.

Le vote d'aujourd'hui a eu lieu à la veille d’une réunion de haut niveau entre Boris Johnson et les présidents du Parlement européen, du Conseil européen et de la Commission européenne, qui se tiendra lundi.

Nathalie Loiseau, députée européenne, membre du groupe de coordination du Royaume-Uni au Parlement européen et rapporteure fictive conjointe de Renew Europe sur la résolution, a réagi aujourd'hui :

"Le Royaume-Uni a confirmé aujourd'hui que la période de transition s'achèvera à la fin de cette année. Nous disposons donc de peu de temps pour parvenir à un accord. Il appartient aux autorités britanniques de faire un choix crucial : soit elles s'appuient sur la déclaration politique qu'elles ont négociée et approuvée et elles s'engagent dans une approche réaliste qui permettra un partenariat ambitieux. Soit elles tournent le dos à leurs plus proches et meilleurs alliés et choisissent l'isolement et le bord du gouffre. Nous le regretterions certainement. Mais le vote d'aujourd'hui confirme que nous sommes déterminés à protéger les intérêts des Européens et que nous restons disposés à partager un niveau de vie élevé avec nos amis britanniques. Le choix leur appartient."

Liesje Schreinemacher, députée européenne, rapporteure fictive pour Renew Europe au sein de la commission parlementaire du commerce, a déclaré à l’issue du vote :

"Par cette résolution, nous exprimons notre ambition de construire un futur partenariat durable avec le Royaume-Uni afin de maintenir une concurrence loyale pour nos entreprises européennes, un cadre solide pour le contrôle des aides d'État et un équilibre des droits et obligations qui reflète l'intégration du Royaume-Uni et sa proximité avec l'Union européenne. Cela étant dit, nous sommes également très clairs sur le fait que le gouvernement britannique ne peut pas s'attendre à avoir plus de droits et moins d'obligations qu'un État membre de l'UE".

"Le Royaume-Uni étant un partenaire commercial de longue date, les entreprises de toute l'Europe souhaitent que les frictions commerciales entre nous soient les plus minimes possibles. Cela est et cela restera notre ambition. Mais une telle ambition a un prix. Des conditions de concurrence équitables doivent être la base sur laquelle nous construisons une future relation avec le Royaume-Uni. Comme le temps commence à manquer, commençons à faire de réels progrès dans les négociations et évitons un Brexit difficile, ce qui est dans notre intérêt à tous".

Morten Helveg Petersen, député européen et membre du groupe de coordination du Royaume-Uni, a commenté la situation :

"Nous devons voir un réel changement de la part du gouvernement britannique maintenant, s'il y a un quelconque espoir de trouver un éventuel terrain d’entente dans les prochaines semaines. L'UE propose un partenariat à long terme sans précédent qui reflète les intérêts des deux parties et le Parlement européen le soutient pleinement. Comme cette résolution l'indique clairement, nous ne signerons pas un accord qui porterait préjudice à nos industries ou à nos citoyens. Le Royaume-Uni veut toujours le meilleur des deux mondes, mais le Brexit a des conséquences".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Petre Nicholas

Tel : +32 2 284 35 80
Mob : +32 476 69 97 08
Mots-clés :
  • INTA :: Commerce international ,
  • Press Release,
  • Week News