Renew Europe
Les applications COVID-19: le traçage du virus ne doit pas signifier le traçage des citoyens
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
24.04.2020

Les applications COVID-19: le traçage du virus ne doit pas signifier le traçage des citoyens

Les députés européens de Renew Europe ont organisé aujourd'hui un webinaire public afin de débattre en présence d’un éventail d'experts des secteurs public et privé, des implications potentielles du déploiement massif d'applications mobiles de recherche de contacts pour lutter contre la pandémie de COVID-19 en Europe. Des panélistes de l'Organisation mondiale de la santé, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies et de diverses plates-formes de confidentialité ont débattu avec des représentants des plus grandes entreprises de technologie sur les différents modèles, les implications pour la santé, ainsi que les questions qu'ils soulèvent concernant la confidentialité, la transparence, les droits civils et la cybersécurité. (Revisionnez le webinaire sur notre lecteur à la demande).

Renew Europe adoptera la semaine prochaine une série de recommandations politiques sur la voie à suivre.

Sophie in 't Veld (LIBE), eurodéputée, a résumé le débat d'aujourd'hui :

"La crise du corona virus a fortement stimulé la recherche de nouvelles technologies comme outils pour contribuer à lutter contre une pandémie. Nous nous engageons sur une nouvelle voie passionnante. Mais il y a beaucoup de questions liées à la nécessité et à la vie privée et nous avons besoin d'une transparence totale afin de faire les bons choix pour l'avenir. La synergie de l'expertise en matière de santé publique et d’épidémiologie, d’informatique et de technologie, de protection des données et de libertés civiles dans le webinaire Renew Europe a été extrêmement fructueuse.

Il est clair que nous avons besoin d'un cadre européen et qu’il faut éviter une mosaïque de solutions. L'harmonisation, la normalisation et l'interopérabilité sont nécessaires pour rendre le système efficace."

 Véronique Trillet-Lenoir, députée européenne (ENVI) a commenté :

"Dans l’attente d’un vaccin, un outil numérique peut aider. Mais pour être efficaces, nous avons besoin d’une approche européenne, pluridisciplinaire, qui soit complétée par les efforts habituellement réalisés de recherche de contacts, ainsi que par des tests au moment approprié et d’éventuels confinements individuels. Nous aurons besoin de davantage qu’un simple outil pour lutter contre le Covid19, et chacun à un rôle à jouer."

 Dita Charanzová, eurodéputée (IMCO) et vice-présidente du Parlement européen a déclaré :

"Les applications de traçage des contacts ne peuvent prévenir les infections que si elles sont interopérables et si nous en garantissons une utilisation suffisante. La confiance des citoyens est essentielle. Nous devons garantir leur confidentialité et garantir que les professionnels de la santé sont en mesure de faire leur travail. Différents modèles peuvent le faire, et c'est important d'avoir ce débat pour mesurer les avantages et sélectionner ce qui convient le mieux à nos sociétés."

 Karen Melchior, eurodéputée (JURI) a conclu :

"La confiance des citoyens est essentielle pour disposer d'une technologie efficace qui ferait partie de la solution pour lutter contre la propagation du COVID-19. La sauvegarde des droits fondamentaux des personnes est cruciale pour maintenir cette confiance. En ce qui me concerne, cela est clair; nous avons besoin d'un modèle européen commun pour la technologie utilisée dans les applications de traçage des virus, et c'est notre rôle en tant que femmes/hommes politiques de choisir la technologie la mieux adaptée pour permettre cela.

 Nous viserons à présenter au Parlement un rapport qui invite la Commission à prendre les mesures appropriées pour protéger les droits fondamentaux des citoyens."

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Sándor Blasko

Tel : +32 2 283 00 89
Mob : +32 483 04 97 89
Mots-clés :
  • Civil Liberties, Justice and Home Affairs,
  • ENVI :: Environnement, santé publique et sécurité alimentaire,
  • Press Release