Renew Europe
COVID - 19 : Pour limiter les impacts sanitaires et économiques : "nous avons besoin d'un plan d'action européen fort et bien coordonné"
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
11.03.2020

COVID - 19 : Pour limiter les impacts sanitaires et économiques : "nous avons besoin d'un plan d'action européen fort et bien coordonné"

Aujourd'hui, à la suite de la réunion du Conseil sur le COVID-19, Dacian CIOLOȘ, président de Renew Europe, a eu une conversation téléphonique avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Ils ont échangé leurs vues sur la réponse et la coordination européennes afin de faire face aux aspects sanitaires et économiques de cette crise mondiale. À la lumière des développements en cours, Dacian CIOLOȘ a appelé à de nouvelles initiatives et à la solidarité européenne, pour sauver des vies et atténuer les conséquences sociales et économiques de l'épidémie de COVID - 19 :

"Renew Europe veut une réponse européenne forte et globale à cette crise. Les virus n'ont pas de frontières. Pour protéger la santé de nos citoyens et aider notre économie à lutter et à rebondir, l'UE doit diriger et coordonner étroitement la réponse avec les États membres. Malgré les mesures de confinement prises par le Parlement européen, mon groupe est prêt à prendre les mesures nécessaires afin d’accélérer les décisions le cas échéant.

La réunion d'hier est une première étape. Je salue l'initiative de Charles Michel, de rassembler les dirigeants européens pour débattre d'une réponse européenne et de l'annonce par le président de la Commission européenne d'un fonds d'investissement Corona. Mais nous devons aller plus loin et construire un véritable plan d'action européen pour répondre à cette crise par une planification à court, moyen et long terme. Nous sommes plus forts ensemble : chaque citoyen en Europe bénéficiera directement de la coordination de l'UE que nous réclamons".

Sur les aspects sanitaires :

"Les gouvernements et les institutions de l'UE devraient placer les groupes les plus vulnérables au cœur de leurs stratégies de santé, notamment en prévoyant des mesures de confinement adaptées et bien coordonnées aux niveaux local, régional, des États membres et de l'UE afin d’éviter un scénario qui soumettrait nos systèmes de santé en Europe à des tensions extrêmes. La coordination ex-ante des autorités sanitaires européennes et nationales est absolument essentielle ainsi que l'approvisionnement conjoint en équipements de protection et la solidarité dans la distribution d'équipements médicaux dans l'Union européenne, selon les besoins. Nous ne devons ménager aucun effort pour trouver un vaccin et des traitements, en mobilisant nos capacités de recherche et d'innovation et en utilisant la capacité de levier des programmes Horizon 2020. Par ailleurs, nous devons être vigilants afin de fournir aux citoyens des informations précises et claires. L'UE a un rôle à jouer pour identifier et lutter contre les théories du complot et les fausses informations diffusées en ligne concernant le COVID-19. À plus long terme, la souveraineté de l'UE devrait être renforcée en ce qui concerne la production de médicaments et d'équipements de santé stratégiques, si nécessaire".

Sur les aspects économiques :

"Notre Union doit agir avec ambition, en intensifiant la réponse pour que ce choc ne se transforme pas en une grave récession. Nous saluons la volonté de la Commission européenne d'aider l'Italie en lui accordant une flexibilité temporaire, compte tenu des événements exceptionnels échappant au contrôle des gouvernements, et la proposition d'un fonds d'investissement Corona, mobilisant les fonds de cohésion actuels. Mais il faut aller plus loin. Le budget de l'UE doit être mobilisé au maximum. Cela signifie canaliser une partie des fonds existants vers la recherche sur le virus et soutenir les entreprises vulnérables, mais aussi en utilisant les marges laissées dans le budget de l'UE. Dans l'intervalle, le Conseil devrait reconsidérer son approche de la négociation du prochain CFP. Nous ne devons pas mettre notre Union en position de choisir la crise à laquelle elle doit faire face - ce n'est tout simplement pas acceptable pour Renew Europe. Aujourd'hui, nous vivons une crise géopolitique et une crise sanitaire. Le prochain CFP devrait fournir les moyens de faire face aux deux. À très court terme, tous les instruments devraient être mobilisés pour soutenir les entreprises et les travailleurs indépendants dans le besoin. Au niveau national, cela signifie par exemple offrir des incitations fiscales et des réductions d'impôts aux entreprises, ainsi que reporter le paiement de la TVA et les cotisations de sécurité sociale. Au niveau européen, la Banque européenne d'investissement et la Banque centrale européenne doivent être appelées à fournir, dans le cadre de leurs mandats respectifs, des provisions de liquidité d'urgence et à mobiliser des financements supplémentaires indispensables. La réponse de l'UE devrait être renforcée pour éviter un cycle de destruction d'emplois".

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Luc Vernet

Mob : +32 471 27 92 62
Mots-clés :
  • ECON :: Affaires Economiques et Monétaires,
  • Environnement,
  • Press Release,
  • Leader Press releases and news