Renew Europe
Georgie : Le gouvernement doit cesser d’abuser de son système judiciaire pour faire taire l'opposition politique démocratique
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
12.02.2020

Georgie : Le gouvernement doit cesser d’abuser de son système judiciaire pour faire taire l'opposition politique démocratique

Renew Europe au Parlement européen déplore la condamnation du chef de l'opposition géorgienne, Gigi Ugulava, à 38 mois de prison pour une vieille infraction pour laquelle il a déjà purgé une peine. C’est un signe très inquiétant de la marche arrière de la Géorgie en ce qui concerne ses engagements à mettre en place des institutions démocratiques dans le pays, car les tribunaux ne peuvent pas être utilisés pour faire taire les opposants politiques. Cela va à l'encontre des obligations contractées par la Géorgie au titre de l'accord d'association pour garantir l'indépendance judiciaire, des procès équitables et le respect de l'État de droit.

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), eurodéputé de Renew Europe et membre de la délégation à l'Assemblée parlementaire Euronest, a déclaré :

"Suite au récent emprisonnement du chef de l'opposition géorgienne Gigi Ugulava, nous sommes préoccupés par le recul démocratique de la Géorgie, d'autant plus qu'il y a peu, le pays était un pionnier de la politique du partenariat oriental de l'UE. Nous exhortons le parti au pouvoir « Georgian Dream » et sa fondatrice Bidzina Ivanishvili à faire preuve de bonne volonté et d'ouverture et à s'engager pleinement dans le dialogue politique avec l'opposition."

Ramona Strugariu (PLUS, Roumanie), eurodéputée de Renew Europe et membre de la délégation à l'Assemblée parlementaire Euronest, a ajouté :

"Le nouveau verdict contre Gigi Ugulava intervient après la répression des manifestations civiles en novembre dernier. Lorsque nous avons assisté à l'Assemblée parlementaire EURONEST à Tibilisi en décembre, nous avons reçu une liste de 80 membres de l'opposition qui avaient été arrêtés. Nous devons être fermes envers les autorités géorgiennes et leur dire très clairement que la situation actuelle est inacceptable. Les voix de l'opposition ne doivent pas être réduites au silence et les réformes, en particulier sur des questions importantes telles que la loi électorale, doivent être menées par le dialogue. Le parti au pouvoir nous a assuré que ce dialogue sera possible lors de l'assemblée Euronest en Géorgie. Les derniers événements, je le crains, suggère le contraire et détériorent les conditions de la poursuite d'un véritable dialogue avec les institutions européennes."

Bernard Guetta (Liste Renaissance, France), eurodéputé de Renew Europe et membre de la sous-commission des droits de l'homme, a poursuivi:

"Il est troublant d'entendre qu'une personnalité politique peut être emprisonnée en Géorgie parce que la Géorgie n'est pas une dictature mais une démocratie, un ami que nous voulons soutenir. Ne nous laissez pas perdre espoir en vous."

Karen Melchior (Parti social-libéral danois), eurodéputée de Renew Europe et membre de la délégation pour les relations UE-Géorgie, a conclu :

"L'indépendance du pouvoir judiciaire fait partie intégrante d'une société démocratique, et il est urgent de prendre ces allégations au sérieux, pour garantir le fonctionnement de l'État de droit en Géorgie et rétablir la confiance des citoyens envers le système judiciaire. J'espère que la relation entre l'Union européenne et la Géorgie resteront étroites et que nous pouvons continuer de travailler au renforcement de la démocratie et de l'État de droit en Géorgie, mais nous, au Parlement européen, continuerons de suivre de près l'évolution de la situation."

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release