Renew Europe
CFP 2021-2027: L’UE doit avoir les moyens de ses ambitions
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
12.02.2020

CFP 2021-2027: L’UE doit avoir les moyens de ses ambitions

Renew Europe a exhorté aujourd’hui le Conseil européen à prendre la mesure des moyens financiers dont l’UE a besoin pour mener à bien ses objectifs, notamment la mise en oeuvre du Pacte Vert et de l’Agenda Numérique. A l’occasion d’un débat en session plénière du Parlement européen à Strasbourg, à la veille d’un Sommet des Vingt Sept consacré au Cadre Financier pluriannuel 2021-2027, Renew Europe a également insisté sur la nécessité de développer de nouvelles ressources propres, alors que la contribution britannique va cruellement manquer, ainsi que celle de créer un mécanisme permettant de surseoir au versement de Fonds européens aux Etats bénéficiaires en infraction avec l’Etat de droit, notamment si leur système judiciaire ne garantit pas la poursuite des fraudes au budget de l’UE tout en veillant à ne pas léser les vrais bénéficiaires.

Dacian CIOLOŞ (Roumanie, Partidul Libertate, Unitate și Solidaritate), président du groupe Renew Europe, a déclaré :« Nous ne pouvons pas un jour nous accorder sur de hautes ambitions pour l’Europe, et le lendemain rogner nos capacités à réaliser ces ambitions. Un bon budget est essentiel pour la crédibilité de l'UE devant ses citoyens. Le volet recettes du budget de l’UE doit être modernisé avec de nouvelles ressources propres et un nouveau mécanisme sur l’état de droit devrait être intégré dans le futur CFP. En attendant, nous ne devons pas opposer politiques traditionnelles et politiques nouvelles, mais nous devons moderniser la PAC et les politiques de cohésion afin qu'elles contribuent également à nos nouvelles priorités ».

Valérie HAYER (France, Renaissance), coordinatrice de Renew Europe au sein de la commission parlementaire des Budgets (BUDG) a ajouté : « L’heure est grave : dépecé de sa philosophie originelle, notre système de financement vit une crise existentielle. Sans réforme, il risque d’emporter dans sa chute tous les espoirs que nous fondons sur notre Union. Pour résoudre la quadrature du cercle, un seul compas : celui des ressources propres. Avec les ressources propres qui faisaient jadis son identité, les contributions nationales seront réduites et l’Union sera, ainsi, renforcée ».

Moritz KÖRNER (Allemagne, FDP), porte-parole pour le CFP au sein de BUDG, a conclu : « L'UE que nous voulons est celle qui peut concrétiser ses ambitions et relever les nouveaux défis à venir. Toutefois, nous pensons que bénéficier du financement de l'UE devrait être subordonné au respect du droit de l'UE. En tant que gardien de la démocratie et défenseur de l'État de droit, une des priorités de Renew Europe sera de veiller à ce que le prochain CFP contienne un mécanisme d'État de droit qui protège le budget de l'Union lorsque la protection de ses intérêts financiers ne peut être assurée. Avec nous, il n'y aura pas de rabais sur les valeurs européennes ».

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37
Mots-clés :
  • BUDG :: Budgets ,
  • Leader Press releases and news