Renew Europe
Renew Europe appelle les autorités afghanes à mettre fin à la pratique du "bacha bazi" dans le pays et à l’exploitation sexuelle des enfants
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
19.12.2019

Renew Europe appelle les autorités afghanes à mettre fin à la pratique du "bacha bazi" dans le pays et à l’exploitation sexuelle des enfants

Le Parlement européen a adopté aujourd’hui une résolution d’urgence appelant le bureau du procureur général en Afghanistan à ouvrir une enquête indépendante et impartiale sur les allégations d’abus et de violences sexuels envers des garçons dans la province de Logar. Les députés déplorent les abus et l'esclavage sexuels généralisés actuels envers les garçons en Afghanistan et invite les autorités centrales et locales afghanes à poursuivre leurs mesures actives afin d’éradiquer la pratique du bacha bazi dans le pays.

 Petras Auštrevičius (Mouvement libéral lituanien), eurodéputé de Renew Europe, président de la délégation pour les relations avec l'Afghanistan, a déclaré :

 "Nous avons été bouleversés d'apprendre les abus sexuels envers les enfants dans les écoles de la province de Logar, y compris les tentatives de réduire au silence les défenseurs des droits humains, qui ont porté l'affaire à notre attention. Notre message est clair - une pratique du bacha bazi ou de l'exploitation sexuelle des garçons par les hommes doit être éradiquée en Afghanistan.

 Par cette résolution, nous appelons les autorités afghanes à mener une enquête approfondie sur les événements dans la province de Logar et à traduire les responsables en justice. Par ailleurs, nous nous engageons à soutenir les efforts visant à promouvoir et à protéger les droits des enfants en Afghanistan et à habiliter les acteurs de la société civile venant en aide aux victimes et à éduquer la société afghane sur l'interdiction du bacha bazi."

 Selon la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan, 136 garçons afghans appartenant à au moins six écoles de la province de Logar ont été agressés sexuellement par un réseau pédophile. Une partie de l'enquête a révélé plus de 100 vidéos mises en ligne tandis qu'au moins sept garçons qui figuraient dans les vidéos ont été retrouvés morts, dont cinq ont été assassinés par leur famille.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release