Renew Europe
Le Parlement maintient la pression sur le gouvernement maltais
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
18.12.2019

Le Parlement maintient la pression sur le gouvernement maltais

Les membres du Parlement européen ont adopté aujourd'hui une résolution sur les derniers développements concernant les enquêtes sur l'assassinat de Daphne Caruana Galizia à Malte. Les députés sont particulièrement préoccupés par la corruption généralisée, le blanchiment d'argent, les menaces persistantes contre l'état de droit, la démocratie et les droits fondamentaux, y compris la liberté des médias, l'indépendance de la police et du pouvoir judiciaire et la liberté de réunion pacifique dans le pays. Renew Europe a réitéré la nouvelle Commission à entamer un dialogue avec le gouvernement maltais dans le contexte du cadre de l'état de droit sans plus attendre. Notre groupe soutiendra pleinement la vice-présidente de la Commission, Vera Jourová, et le commissaire Didier Reynders dans leurs efforts pour protéger l'Etat de droit à Malte, tout en travaillant sur un nouveau pacte interinstitutionnel pour un mécanisme de l'UE sur la démocratie, l'Etat de droit et le droit fondamental de s'aligner sur les mécanismes existants et de les compléter, comme nous l'avons proposé lors de la précédente législature.

Sophie in 't Veld, députée européenne, présidente du groupe de suivi sur l'Etat de droit, qui a également dirigé la dernière mission d'enquête du Parlement à Malte, a déclaré lors du débat en plénière :

"Je suis profondément préoccupée par le manque d'urgence que je ressens en particulier au Conseil, et dans une moindre mesure à la Commission, de blâmer le gouvernement maltais pour la santé de l'Etat de droit démocratique à Malte et dans l'Union européenne dans son ensemble. Malte fait partie de l'Europe; ce qui affecte Malte, affecte l'Europe. Il est donc primordial que les enquêtes sur l'assassinat de Daphne Caruana Galizia se poursuivent sans ingérence indue et que justice soit rendue. Finalement, la question demeure, serons-nous en mesure de regarder dans les yeux la famille de Daphne Caruana Galizia et de dire que nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour protéger l'intégrité de l'enquête sur le meurtre et contribuer à faire émerger la justice."

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Sándor Blasko

Tel : +32 2 283 00 89
Mob : +32 483 04 97 89
Mots-clés :
  • Civil Liberties, Justice and Home Affairs,
  • Press Release