Renew Europe
La réforme de l’Europe passe par ses citoyens et sa démocratisation par des Institutions adaptées au siècle
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
18.12.2019

La réforme de l’Europe passe par ses citoyens et sa démocratisation par des Institutions adaptées au siècle

Le débat commémoratif sur les Dix ans du Traité de Lisbonne, aujourd’hui en session plénière du Parlement européen réuni à Strasbourg, a été l’occasion pour Pascal DURAND (Renew Europe, France), porte-parole du groupe pour les Affaires constitutionnelles, de plaider pour une réforme institutionnelle de l’UE, dont la Conférence sur l’avenir de l’Europe doit être le tremplin.

« Le défi qui nous est posé maintenant, n’est plus le défi qui nous était posé il y a dix ans, a-t-il souligné.  Les questions climatiques, les questions sociales, les questions de migration, de déplacement des populations, les questions de démocratie, le danger qui pèse sur nos démocraties et parfois même à l’intérieur de l’Union, de l’Etat de droit, sont des sujets nouveaux.  Nous devons faire évoluer les règles dans un monde qui change ».

Pour Pascal Durand, « Nous devons également changer nos propres règles. Nous devons le faire dans une logique démocratique et dans le respect de l’Etat de droit. En dix ans, les citoyens, la société civile, sont entrés dans le débat public. Nous devons maintenant prendre en compte de manière extrêmement forte leurs attentes. Nous ne pourrons pas continuer l’Union européenne contre ou sans les citoyens et la société civile. Nous ne pouvons pas nous contenter d’écouter les citoyens, nous devons les associer à notre projet européen. Faire qu’enfin au XXIe siècle il y ait une citoyenneté européenne qui se mette en place, qui ne soit pas la somme des vingt-sept citoyennetés des Etats Membres. Il y a quelque chose de supérieur, c’est l’intérêt général européen ».

« Il y a 70 ans un autre évènement a eu lieu. Sir Winston Churchill a pris la parole à quelques centaines de mettre d’ici place Kleber, à un balcon. Il a dit ces deux lignes. Je voudrais vous le citer, par ce que ça reste d’actualité.  « Les dangers qui nous menacent sont grands disait-il, mais grande aussi est notre force. Il n’y a aucune raison de ne pas réussir à réaliser le but et à établir la structure de cette Europe unie ».  Cela était vrai il y a 70 ans, cela reste encore plus vrai que jamais aujourd’hui », a conclu Pascal Durand.

 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37
Mots-clés :
  • AFCO:: Affaires constitutionnelles,
  • Press Release