Renew Europe
Budget 2020 : Renew Europe se bat pour le climat et contre l’hypocrisie
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
23.10.2019

Budget 2020 : Renew Europe se bat pour le climat et contre l’hypocrisie

Aujourd’hui le Parlement européen a adopté sa position sur le projet de budget de la Commission européenne pour 2020. 

La priorité numéro de Renew Europe a été de veiller à ce que l’UE respecte l’engagement qu’elle avait prise en 2013 de consacrer au moins 20% des dépenses de son budget pluriannuel à la préservation du climat. Le projet de budget tel que proposé par la Commission ne permet pas d’atteindre cet objectif. Les coupes du Conseil éloignent encore un peu plus l’UE de son engagement. Renew avait une ligne ambitieuse sur le climat. Le Parlement demande 2 milliards supplémentaires sur les lignes budgétaires liées au climat. 

Au passage, les députés Renew veulent mettre fin au dialogue de sourd que sont les négociations budgétaires. 

Valérie HAYER (Renaissance, France), porte-parole pour les affaires budgétaires, a déclaré dans l'hémicycle : “Il y a une contradiction récurrente : chaque année, les États assignent de grandes responsabilités à l’Europe, qui doit nous permettre de lutter contre le changement climatique, de développer une économie basée sur le savoir, de renforcer la compétitivité de nos entreprises, ou encore d’aider nos jeunes. Mais chaque année, le même jeu, les mêmes actes : le Conseil s’abstient de soutenir les dépenses liées au climat, coupe dans la recherche, diminue les aides pour l’accès aux financements des PME, frappe de plein fouet le programme destiné à améliorer l’emploi des jeunes. Cette tartufferie n’a que trop duré !” 

Une des solutions pour mettre fin à ce jeu de dupes serait de ne plus financer le budget européen quasi-exclusivement avec des contributions nationales, mais de l'abonder avec des recettes prélevées au niveau continental (taxe carbone aux frontière de l’UE, taxe sur les transactions financières ou encore un prélèvement basé sur les déchets d’emballages en plastique non-recyclés. En atténuant le poids des dépenses du budget européen sur les trésoreries nationales, nous sortirons du psychodrame budgétaire où chacun évalue la plus-value du pot commun uniquement à la lumière de sa contribution, a-t-elle conclu. 

Clotilde ARMAND (Uniunea Salvați România, Roumanie), qui a négocié le budget 2020 pour Renew Europe confirme que la logique budgétaire n’est pas seulement contre-productive, mais elle est viciée : “Quand ils négocient le budget européen, les représentants des États membres pensent en terme de winners et de loosers. Il y a d’un côté ceux qui mettent la main à la poche, et ceux qui reçoivent de l’argent. C’est absurde du point de vue économique. Regardez les flux de capitaux à l'intérieur du marché unique. Regardez les flux des retours sur investissement. Regardez les balances commerciales. Certains pays riches, “contributeurs net” au budget européen, ont d’énormes surplus. Nous devons garder l’image complète en tête quand nous négocions le budget qui permet à notre marché unique de fonctionner” 

Le mois prochain les députés européens et les représentants des États membres essaieront de rapprocher leurs visions dans la procédure dite de “conciliation”. L’équipe de députés Renew Europe va y rappeler quelques évidences et tenter de réconcilier les représentants des États membres avec l’idée d’Europe.

 

 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37
Mots-clés :
  • BUDG :: Budgets ,
  • Press Release