Renew Europe
Budget de l'UE : une nouvelle façon de faire
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
01.10.2019

Budget de l'UE : une nouvelle façon de faire

La commission des budgets du Parlement européen a adopté aujourd’hui sa lecture sur le projet de budget pour 2020. Les députés ont pris l’une de leurs positions les plus ambitieuses. Plus de 2 milliards d’euros ont ainsi été ajoutés, principalement pour le climat, la jeunesse et la nouvelle économie. 

Mais cette année les négociations budgétaires entre les groupes politiques ont aussi initié une nouvelle façon de faire les choses au sein du Parlement européen.

Clotilde ARMAND (USR, Roumanie) qui a mené les négociations au nom de Renew Europe, a déclaré: « Dans l’ancien monde de la grande coalition entre la gauche et la droite, la position du Parlement européen sur le budget de l'UE était une affaire assez simple. Les négociateurs des deux partis traditionnels concluaient un accord entre eux. De temps en temps, ils donnaient quelques cadeaux aux autres forces politiques. C'en est fini. Fidèle à sa vocation, Renew Europe a renouvelé la manière dont les négociations budgétaires sont menées”. 

Des réunions avec toutes les parties concernées ont en effet été organisées régulièrement. Les discussions ont été difficiles. Il en est néanmoins résulté une solide majorité.

Valérie HAYER (Renaissance, France), porte-parole de Renew Europe sur les questions budgétaires, a souligné que “sans le rôle de Renew Europe dans l’établissement d’une majorité, la position du Parlement aurait été bien en-deçà de ce qui est nécessaire pour combattre le changement climatique. Il y a une urgence. Nous devons agir. Le budget européen est un instrument que nous devons utiliser au maximum.”

Les priorités de Renew Europe cette année était triple. Premièrement, se rapprocher autant que possible des 3,5 milliards nécessaires pour concrétiser l'engagement pris par l'UE de consacrer 20% de l’actuel Cadre financier pluriannuel aux dépenses liées au climat. 

Deuxièmement, lancer un débat sur une répartition des fonds plus équitable et favorable au climat et à l'innovation dans la partie orientale de l'Europe. «Le climat ne doit pas devenir un autre front de la division Est-Ouest. Ce serait un trop beau cadeau fait aux autocrates d’Europe de l’Est et leurs admirateurs. Nous devons montrer que l'UE fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider les régions dans lesquels les standards environnementaux sont plus bas», a ajouté Clotilde Armand.

Troisièmement le groupe Renew a voulu mettre les PME au coeur de la nouvelle économie européenne. Olivier Chastel (MR, Belgique) a conclu : “Notre groupe souhaite transformer les défi climatique en opportunité économique!”. 

Et après? La position officielle du Parlement sera adoptée à Strasbourg lors de la deuxième session d’octobre. Viendront ensuite les négociations avec la présidence finlandaise et les ambassadeurs des Etats membres. Là aussi, il faudra trouver de nouvelles façons de penser le budget de l'UE. Les petits arrangements et les comptes d'apothicaires dans les coulisses vont devoir faire place à la politique.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Laude Yannick

Tel : +32 2 284 31 69
Mob : +32 495 22 78 37
Mots-clés :
  • BUDG :: Budgets ,
  • Leader Press releases and news